La chronique de la semaine

Publié le par Les Jeunes Socialistes du Territoire de Belfort

Irresponsable !

 

Voilà comment qualifier les propos de Cédric Perrin, conseiller général UMP de Beaucourt, qui s’est laissé aller à cette sentence : « Tout le monde le sait : quand les gens du voyage arrivent dans une commune, il y a une augmentation du nombre de cambriolages dans les 15 à 20 km autour » (Le Pays, édition du 5 septembre 2010).

 

Ce genre de petite phrase à l’emporte-pièce pourrait passer inaperçu, voire ridicule, si le climat national n’était pas à la stigmatisation de la communauté des Roms. Dans le contexte actuel cette phrase, prononcée par la bouche d’un élu, est aussi révélatrice que dramatique.

 

Révélatrice d’abord. En effet, depuis qu’il est au pouvoir (et dès avant), Nicolas Sarkozy a pris l’habitude de se fendre de petites sorties politiquement incorrectes, avec une volonté de choquer, donc de faire l’actu, et de se démarquer de ses adversaires. La rhétorique est toujours la même : jouer la carte du peuple, « qui parle vrai », contre les élites bien pensantes, aseptisées…

 

Ainsi, Cédric Perrin en bon élève commence son propos par « tout le monde le sait »… ce qui lui évite de démontrer ce qu’il avance ! Et assène comme une vérité ce qui n’est aujourd’hui qu’un préjugé malsain. Monsieur Perrin : des chiffres ! (si seulement vous en aviez !) On ne peut pas se fendre de tel propos aux relents xénophobes sans preuves. C’est là le moindre de l’honnêteté. Valeur qui visiblement vous est inconnue à l’UMP.

 

Mais le pire dans tout ça, c’est que cela passerait presque inaperçu. En effet, le Président de la République et le Gouvernement n’ont eu de cesse de flatter les préjugés d’un électorat populaire, aux idées proches du Front national, à des fins de calcul politique – ce qui à eu pour effet pervers de ne plus donner de garde-fous (c’est le cas de le dire). Ainsi, si le chef suprême dit des obscénités… pourquoi pas les élus locaux ?

 

A la différence près que lorsqu’on dit des obscénités au niveau national, les médias, l’opposition, sont là pour contrebalancer le propos… Au local, dans une foire ou au marché, il n’y a pas toujours des journalistes ou l’opposition… Et petit à petit, le racisme, la xénophobie, les préjugés qui divisent, prennent le pas sur le bon sens et la cohésion de notre société.

 

Dramatique donc. Telle est la portée de ce propos. Aujourd’hui les gens du voyage, mais, au fait, à quand « tout le monde le sait » : « les noirs sont des fainéants » ou « les juifs sont des radins » ?

 

Monsieur Perrin vous avez des droits, notamment celui de vous exprimer, mais Monsieur le Conseiller général, vous avez des devoirs également, comme celui de respecter l’ensemble des Français dont vous êtes l’un des représentants, et de participer à la cohésion de la société, et non à son implosion, en mettant de l’huile sur les braises encore chaudes de l’été que nous venons de vivre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article