Les jeunes socialistes belfortains solidaires de la jeunesse tunisienne

Publié le par Les Jeunes Socialistes du Territoire de Belfort

Communiqué de presse

 

Les aspirations légitimes de la jeunesse tunisienne face à la crise économique, sociale et démocratique

 

La « révolution de jasmin » qui s’est récemment déroulée en Tunisie prend ses racines dans l’exaspération de la population et notamment de la jeunesse. L’augmentation du coût de la vie associée à un taux de chômage élevé (plus de 14% selon les statistiques officielles) et la pénurie de logement ont provoquées les premières émeutes.

 

Première touchée par ces difficultés, la jeunesse tunisienne a été le moteur de cette révolution. En mars 2008, un rapport de la Banque Mondiale faisait déjà état d’une hausse du chômage chez les nouveaux diplômés de l'enseignement supérieur. Ainsi, en 2006-2007, ils étaient 336 000 dans cette impasse, contre 121 800 en 1996-1997.

 

Ces difficultés de la jeunesse tunisienne ont été amplifiées par la crise et la confiscation des richesses par le gouvernement de l’ex-président Ben Ali.

 

L’autre motif de cette révolte est l’absence de démocratie et la confiscation du pouvoir par le gouvernement de l’ex-Président Bel Ali. Les revendications de la jeunesse tunisienne se font l’écho de l’exaspération de l’ensemble de la population qui aspire à l’instauration d’un régime démocratique.

 

Le MJS 90 est solidaire du peuple tunisien et de son combat pour la démocratie, la fin des inégalités et son droit à l’émancipation.

 

Les jeunes socialistes dénoncent les propos de Michèle Alliot-Marie

 

Le 11 janvier, Michèle Alliot-Marie, Ministre des affaires étrangères, a proposée au gouvernement de Ben Ali « le savoir-faire de la France » pour « régler les situations sécuritaires ». Le MJS 90 condamne ces propos qui dénotent d’un soutien à la politique de Ben Ali responsable de plus de 20 ans de répression des opposants et à ses forces de sécurité qui ont harcelé et opprimé les citoyens tunisiens pendant des années.

 

Publié dans Actu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article