Pour Meslot, voter pour le Front national n'est pas un problème

Publié le par Les Jeunes Socialistes du Territoire de Belfort

Il l'a annoncé ce matin, Damien Meslot suit la position du Président de la République et n'appelle pas à voter pour les candidats républicains lorsqu'ils sont opposés à des candidats Front national.

 

C'est grave.

 

Et ça en dit long sur l'état de délabrement idéologique de la droite française. Vautrée dans la bauge du FN parce que la stratégie présidentielle de siphonnage à lamentable échouée, la droite Belfortaine trop soucieuse de gagner quelques voix supplémentaires, est prête à s'asseoir sur les valeurs républicaines, autrefois partagées de part et d'autres de l'échiquier politique modéré.

 

L'UMP, émanation du mouvement gaulliste, à l'origine de la constitution de la 5e république, a pour la première fois transiger avec la règle du Front républicain, qui avait court depuis le développement du parti poujadiste dans les 1950 et qui a toujours été la ligne du parti présidentiel (en dépit de quelques errements - annonciateurs - locaux)

 

Que les électeurs de Belfort Centre en soient avertis : Damien Meslot, c'est la droite qui transige avec les valeurs de la République pour quelques petits calculs électoraux.

 

 

 MESLOT-FN-2.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article