Précarité étudiante : la rentrée de toutes les galères !

Publié le par Les Jeunes Socialistes du Territoire de Belfort

cours d amphi 01


Une rentrée sous le signe de la précarité

Pour les étudiants, à la rentrée, les dépenses s’accumulent : trouver un logement, payer les frais d’inscriptions, les livres… En 2010, le coût de la vie étudiante a encore augmenté de 4% et de plus en plus d’étudiants sont obligés d’aligner les petits boulots tout au long de l’année pour payer leurs études souvent au détriment de leurs études.

 

A cela s’ajoute la crise économique mondiale qui touche aussi les étudiants : difficultés à trouver un job d’appoint, chômage élevé à la sortie des études… La crise vient donc ajouter des difficultés supplémentaires à un milieu étudiant déjà fragilisé.

 

Un gouvernement qui ne tient pas ses promesses

 

En cette période difficile, le gouvernement ne prévoit toujours pas d’augmenter significativement les aides sociales étudiantes et ne tient pas ses promesses notamment celle de verser automatiquement un 10èmemois de bourse.

 

Le gouvernement a même poussé la provocation jusqu’à annoncer cet été la suppression du cumul des aides au logement et de l’exonération de la demi part fiscale pour les parents d’étudiants. Il aurait ainsi précarisé un peu plus les étudiants et a été obligé de reculer.

 

Les propositions du MJS

 

Afin de répondre aux difficultés des étudiants, depuis plusieurs années le MJS  revendique :

- la création d’une allocation d’autonomie, individuelle et universelle, en fonction des besoins de chaque étudiant et financée en partie par la suppression de la demi-part fiscale

- une politique ambitieuse de démocratisation et de mixité sociale dans l’enseignement supérieur

- la construction de logements étudiants (cités-U…)

- un véritable droit à la santé et la culture pour les étudiants (création d’un chèque santé…)

 

Publié dans Généralités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luuna 17/11/2010 13:40


Je suis desolé, mais avant de dire n'importe quoi tu devrais vérifier, le gouvernement a bien intégrer le 10e mois de bourse cette année ;)