UMP : Soldes avant liquidation

Publié le par Les Jeunes Socialistes du Territoire de Belfort

 (Communiqué)

 Herzog fait 30 % de ristourne sur son indemnité… !

 

Dans un  tract reçu hier par habitants de Belfort Est, Jean-Marie Herzog candidat de l’UMP au 2e tour des élections cantonales affirme qu’il versera 30 % de ses indemnités à des associations caritatives s’il est élu dimanche.

 

Touché par la grâce, Jean-Marie fait don de son indemnité aux plus démunis

 

A trois jours du 2e tour, dans ce qui s’apparente au tract de la dernière chance (et auquel on décernera sans aucun doute la palme du mauvais goût), Jean-Marie Herzog entre dans le caritatif, sur le tard, un peu comme on retourne à la messe quand on sent le jugement dernier arriver. Pourquoi n’a-t-il rien promis dès le 1er tour ? Les électeurs ne seront pas dupes de la manœuvre.

 

Avec une photo (culte !) où il se met en scène dans un rétroviseur de voiture, Jean-Marie Herzog tente d’appâter le chaland. Seulement voilà, Jean-Marie Herzog dont on attend toujours le programme cantonal, n’a fait campagne que sur des questions municipales. N’y connaissant rien aux compétences du département, il a oublié que le Conseil général est l’un des principaux pourvoyeurs de fonds des associations caritatives (Secours Populaire, Secours catholique, Restos du Cœur, Armée du Salut, Saint Vincent de Paul, etc.). Aussi, si Jean-Marie Herzog veut faire preuve de solidarité, il n’a pas à sacrifier son indemnité, il n’aura qu’à voter les délibérations proposées par de la Majorité de gauche à l’Assemblée départementale !

 

En définitive, disons les choses franchement, ce don d’une grandeur d’âme extraordinaire (30 % et pourquoi pas 50 ou la totalité ?!) constituera une somme de 456,17 € quand le budget de ces associations s’élèvent à plusieurs dizaine de milliers d’euros.

 

Les candidats d’une UMP définitivement au rabais 

 

Après les corneilles du square Géant, l’UMP aura battu des records de démagogie et de populisme. Habillant ses candidats d’un costume de VRP de la politique de la gaudriole – celle dont nous ne voulons plus et dont les Français souffrent assez – l’UMP n’aura rien proposé pour les habitants du Territoire de Belfort, à part des inepties, complètement décalées par rapport aux enjeux départementaux. Les électeurs du canton de Belfort Est seront juges.

 

Touche finale « abracadabrantesque » dans une campagne au ras des pâquerettes, Meslot sur son canton de Belfort Centre fait resurgir « Génération écologie », son bras vert sous perfusion qui ne représente… personne, pour se donner la petite touche environnementale qui lui va pourtant si mal. Décidemment, ils auront tout essayé pour se vendre !

 

 

Tract-Herzog.JPG 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article