Elections cantonales 2011

La campagne des jeunes socialistes

Actualités

 Candidats

  Le Conseil général et les jeunes

 

Les élections cantonales de 2011 : les objectifs des socialistes

 

Les 20 et 27 mars prochain auront lieu les élections cantonales. Ces élections permettent de désigner les conseillers généraux qui siègeront au Conseil général (l'assemblée du département). Renouvelables par moitié tous les six ans, les élections concerneront cette année 8 cantons, dont 5 seront brigués par des candidats du Parti socialiste.

 

Aujourd'hui, le Conseil général est composé de 15 conseillers généraux : 8 PS, 3 MRC (divers gauche), 1 Modem et 3 UMP. La Majorité départementale est composée du Parti socialiste et du MRC qui forment néanmoins deux groupes politiques distincts. A la tête de cette majorité, Yves Ackermann, conseiller général de Valdoie depuis 1998, élu Président à l'issue du renouvellement de 2004. L'objectif du Parti socialiste sera de conserver cette Majorité et de reconduire Yves Ackermann dans ses fonctions.

 

Cette élection est un enjeu majeur pour le développement du Territoire de Belfort

 

Le Conseil général dispose d'importantes compétences, qui lui permettent de mener des politiques publiques ambitieuses en matière d'insertion sociale et professionnelle, de protection de l'enfance et de soutien aux familles, d'accompagnement des personnes âgées et des personnes handicapées. Ce sont des politiques dont il est l'acteur majeur à l'échelle du département. 

 

Le Conseil général est également la Collectivité qui assure la réhabilitation et la restructuration des bâtiments des collèges. Il occupe un rôle significatif dans ces établissements puisqu'il gère la restauration scolaire, la mise en place de l'Environnement numérique de travail ou encore le développement de culture et des activités sportives au cours de la scolarité des élèves.

 

Le Conseil général du Territoire de Belfort a, par ailleurs, joué un rôle considérable dans les grands projets d'aménagement du département. L'arrivée du TGV en 2011 est le fruit de l'engagement de la Majorité départementale ; les sites de Techn'hom et les projets de développement du sud Territoire ou encore l'aménagement du site médian qui accueillera le nouvel hôpital Belfort-Montbéliard font partie des grands dossiers portés par le Président socialiste.

 

Enfin, avec les pistes cyclables, l'aménagement du Malsaucy, le développement du Festival des Eurockéennes de Belfort, l'avancée prise en matière de politique de l'eau, il y a là un travail qui a permis progressivement d'améliorer le cadre de vie et l'attractivité du Territoire de Belfort.

 

Cette élection doit être un signal fort contre l'Etat-UMP

 

Les élections cantonales seront les dernières élections avant les élections présidentielles de 2012. Depuis 2002, et d'autant plus encore depuis 2007, chacun peut constater les résultats qu'on entraînés la politique de la droite : promesses non tenues (sécurité, environnement, emploi), casse du service public (Poste, éducation nationale, système de santé, réforme des collectivités), politique fiscale injuste et inefficace (bouclier fiscal, nouvelles taxes, réforme de la taxe professionnelle), destruction progressive des acquis sociaux (hier les retraites, demain les 35h ?), remise en cause de la laïcité, politique d'immigration scandaleuse, démagogie et renaissance des populismes d'extrême droite !

 

Les Français, qui d'après un récent sondage figurent comme le peuple le plus déprimé du monde, vivent une période de morosité et de fatalité, non seulement à cause de la crise, mais également pas l'absence de projet de société proteur d'espoir. En proie aux intérêts privés, comme le démontre les trop nombreuses "affaires" qui ont impliqué le Gouvernement, la France doit se préparer à l'aternance pour qu'ensemble nous trouvions une nouvelle impulsion nationale, mais également dans nos projets individuels.

 

Cela commence par envoyer un signal fort à Nicolas Sarkozy et à son gouvernement, en votant massivement à gauche. Voter à gauche, ce n'est pas seulement voter pour les uns à défaut des autres. C'est voter pour une société plus juste, plus soucieuse des autres, plus solidaire, plus responsable, davantage portée vers des projets d'avenir collectifs. Un avenir meilleur est possible, et tout au long de la campagne, nous, socialistes, présenterons notre projet départemental et expliquerons ce que nous faisons dans le Territoire de Belfort. L'engagement des socialistes au niveau local aujourd'hui, c'est aussi l'espérance d'un nouveau projet de société à l'échelle nationale, dès 2012.